Éthique et savoir-faire

La Scop Côté Nature Bio a donné naissance à Bel R conseil. Cette démarche autour des textiles biologiques et recyclés, regroupe la fabrication de tissus, mailles, prêt à porter mais aussi la formation pour tous les acteurs du textile en général. C’est aussi garder une activité dans le bassin Roannais, en créant une dynamique de réseau.

Les points forts :

  • Savoir-faire, aussi bien au niveau des supports textiles ( tricotage, tissage, teintures ) qu’au niveau de la confection.
  • Une équipe de techniciens qui proposent des solutions aux créateurs textiles.
  • Lien en Afrique, en Inde, en Égypte et ailleurs pour trouver des matières premières biologiques traçables.
  • Un projet global regroupé autour de la charte Altertex, avec un code de déontologie.

Altertex, le réseau de PME européennes engagées pour un textile éthique et solidaire

Objectif d'Altertex

Promouvoir le textile respectant une démarche de développement durable, c’est à dire respectueux de l’environnement, de l’être humain et adapté à la demande du marché. Le but est que les textiles durables ne restent pas marginaux mais représentent rapidement une part significative du marché tout en favorisant la dynamique de l’industrie textile européenne, fer de lance du textile propre de demain.

Pour ce faire le projet ALTERTEX doit vaincre deux freins majeurs :

  • Le manque de diversité et de créativité des articles mis sur le marché aujourd’hui.
  • Les prix trop élevés pour le consommateur final.

La charte Altertex en 5 points

  1. Les étoffes composant les articles textiles ALTERTEX doivent appliquer les principes du développement durable :
    • Les tissus (ou mailles) doivent être composés d’au moins 80 % de fils durables (biologiques, équitables ou recyclés).
    • Les teintures et ennoblissements (fil et/où tissus) doivent a minima respecter la norme Oekotex 100 et respecter la réglementation environnementale française (où assimilée).
  2. L’entreprise signataire s’engage à proposer et commercialiser 20 % de ses articles textiles respectant le point 1. d’ici 5 ans.
  3. Pour lever le frein du prix pour le consommateur final, l’entreprise signataire s’engage à ne pas appliquer de marge sur le « surcoût durable »
    Il sera isolé en pied de facture tout au long de la chaîne.
  4. Respecter une éthique sociale et sociétale :
    L’entreprise signataire doit respecter a minima les règles sociales européennes, pratiquer la participation des salariés, et être associée à un ou plusieurs projets de l’économie sociale et solidaire.
  5. Garantir tracabilité et indicateurs fiables de mesure de la performance durable :
    • L’entreprise signataire doit pouvoir à tout moment démontrer par les certificats ad hoc qu’elle respecte bien les points ci-dessus.
    • L’entreprise signataire doit pouvoir à tout moment démontrer par les certificats ad hoc qu’elle respecte bien les points ci-dessus.